Son fonds ancien

Salle Jules Gauthier

La petite salle Jules Gauthier, à mi-étage de la médiathèque Jean Grosjean, abrite le fonds patrimonial et les archives antérieures à 1790 de la Ville de Baume les Dames.

Le fonds patrimonial est constitué d’environ 4000 volumes  du XVIè au XXè siècle. La grande majorité de ces documents sont les rescapés de l’incendie qui a ravagé la mairie en 1977.

Les plus anciens sont arrivés à Baume avec les Capucins qui s’installent vers 1620 sur un terrain cédé par les chanoinesses de l’Abbaye. Ils y resteront jusqu’à la Révolution.

Dès 1769, la ville demande aux capucins de « recevoir chez eux le collège municipal et de le pourvoir en maîtres ». Ceux-ci hésitent mais acceptent finalement en 1780, année où ils commencent à acquérir des livres d’histoire, de sciences, de droit, de littérature et des dictionnaires. Avant cette date les collections des capucins relevaient surtout des domaines de la théologie, philosophie et histoire de l'Église. Ils mettent entre autres à disposition des collégiens en 1782, l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert (édition 1777 et 1779), montrant ainsi leur ouverture d'esprit.

Les capucins seront chassés de Baume par la Révolution. Leur bibliothèque devient propriété de la ville. Le collège, qui s'installe dans le bâtiment, l'enrichira de nouvelles acquisitions jusqu'à sa fermeture en 1932.  Il deviendra caserne de gendarmerie et enfin logements, aujourd'hui encore habités.

Le fonds ancien a connu bien des péripéties: rapatrié dans une salle de la mairie, il subit l'incendie de 1977, sauvé par les habitants qui font une chaîne pour les sortir: stockage hasardeux dans l'abbaye jusqu'à la reconstruction de la mairie. Ensuite rangé dans un grenier jusqu'en 2007, puis sauvé in extremis de la moisissure et autres insectes par l'agence Accolad et la volonté du maire Augustin Guillot, stocké ensuite par les Archives départementales jusqu'à l'ouverture de la Salle Jules Gauthier  dans la nouvelle médiathèque de la Ville.

Les archives antérieures à 1790 ont longtemps séjourné dans les greniers de la mairie. Il y a quelques années, elles ont été confiées aux archivistes départementaux qui les ont reclassées et reconditionnées dans des boîtes adéquates. Elles occupent désormais des rayonnages de la salle Jules Gauthier. La Ville a tenu à rendre hommage à cet archiviste bisontin à qui nous devons un inventaire très précis de ces archives. (dressé en 1892)

Cet inventaire, ainsi que celui du fonds patrimonial sont consultables en ligne. Il est possible de consulter ces documents sur rendez-vous et dans le respect du règlement.

Réseau