Un jeudi matin, vous profitez d'une balade en ville pour aller chercher le dernier livre de votre auteur préféré, sorti la veille et que vous attendez avec impatience depuis des mois !

Sauf qu'une fois devant la médiathèque, TONNERRE DE BREST ET MILLE SABORDS, vous trouvez portes closes ! Pourtant nous ne sommes ni un dimanche, ni un jour férié et vous aperçevez de la lumière à l'intérieur... Alors pourquoi est-ce fermé et que peuvent bien faire les bibliothécaires ?!

 

Suivez moi, je vais vous faire découvrir les coulisses de la médiathèque.

Pour que la médiathèque soit la plus accueillante possible et pour pouvoir vous offrir le meilleur en matière de livres, CD, DVD, mais aussi animations et expositions, un gros travail de l'ombre est nécessaire.

Avant de pouvoir être emprunté, chaque document de la médiathèque doit subir une préparation de choc !

  • La selection : Lire, s'informer, se documenter, aller en librairie, discuter de nos choix en réunion, écouter les demandes des abonnés.
  • La commande : Etablir la commande et la faire valider par le service comptabilité de la mairie, passer la commande, la réceptionner, vérifier que tout est bien là et en bon état !
  • Le catalogage : Enregistrer chaque document dans le catalogue informatique en indiquant le titre, l'auteur, la date de parution, un résumé... tout ce qui peut être utile pour bien identifier le document.
  • L'équipement : Mettre le code barre, le tampon de la médiathèque, l'étiquette pour savoir où ranger le document (cote) et couvrir le document.

Après tout cela le document peut ENFIN être mis en rayon !

Mais il n'y a pas que ça à faire quand la médiathèque est fermée :

Il faut rendre la médiathèque présentable :

  • ranger ce qui a été rendu, réorganiser les rayons, remettre chaque document à la bonne place
  • retirer les documents abîmés ou trop vieux pour faire de la place aux petits nouveaux. On appelle ce travail le désherbage.
  • s'occuper des livres souffrants : recoller des pages, nettoyer une tache suspecte...
  • et bien sûr : faire le ménage (par une employée de la ville)

Les animations à la médiathèque ou à l'extérieur (maison de retraite, écoles, crèche...) demandent un gros travail de préparation :

  • décider du programme
  • trouver des idées
  • créer des supports, des décorations
  • selectionner des documents
  • répéter pour que tout se passe bien

La partie pas très rigolotte, mais indispensable : la gestion administrative !

  • gérer le budget
  • organiser les congés
  • faire les déclarations au ministère de la culture pour établir des statistiques nationales sur les bibliothèques
  • et celles à la Sofia, un organisme qui gère la rétribution des auteurs

Enfin pour que vos bibliothécaires restent au top il faut qu'elles se forment :

  • à la maison
  • à la médiathèque
  • ou à l'extérieur (médiathèque départementale du Doubs...)

Réseau