Le grand marin« Moi je veux pas d’une maison, je veux plus, moi, j’veux vivre ! J’veux partir et aller pêcher comme vous. J’attends pas moi. Non j’attends pas. Moi je cours. Vous partez bien, vous, vous courrez tout le temps… moi aussi je veux être en mer… »

Voilà ce que Lili répond au grand marin qui lui demande de l’attendre, comme toutes les femmes de marins, grands ou petits, qui acceptent d’attendre depuis que la pêche en mer se pratique. Mais Lili n’est pas une femme comme les autres.

Lili c’est Catherine, l’auteur de ce premier roman largement autobiographique. Elle écrit avec la même fougue, le même courage, la même rage que ceux qui n’ont rien à perdre et tout à prouver, mais aussi avec une infinie poésie qui se retrouve même dans les descriptions sordides de beuveries ou celles de combats corps à corps avec les flétans aussi grands qu’elle, qu’elle saigne et éventre et dont elle avale parfois le cœur encore palpitant… Un grand récit d’aventure, émouvant, difficile à lâcher.

Réseau